fbpx

Continuer à dormir, même avec un bébé : les clés

Tu es jeune maman et tu ne parviens plus à bien dormir ? Quoi de plus logique ! 

Ton bébé qui est arrivé dans ta vie, même s’il la remplit de bonheur, demande beaucoup d’attentions, de soins et d’énergie.

Alors, pour réussir à t’en occuper au mieux tout en t’économisant, ce n’est pas simple. Mais tout est une question d’organisation. Voici ici quelques astuces pour retrouver un équilibre.

S'adapter à un rythme

Quand vient le soir, te coucher tôt pourra aider. Parce que quand ton bébé se met à pleurer plusieurs fois par nuit, avoir un temps d’avance de sommeil sera plus confortable…

Faire lever papa

Répartir les tâches avec ton cher et tendre est une solution vraiment efficace, quand celui-ci veut bien contribuer. 

Même si ton bébé est allaité, il ne se réveille pas toujours pour demander à téter.

Ainsi, le papa peut aller le réconforter à ta place parfois. 

Si tu es en allaitement mixte ou que ton bébé boit aussi ton lait maternel décongelé ou fraîchement tiré, cette option sera encore plus facile à mettre en oeuvre.

Bien s'hydrater et s'alimenter

Si bien manger et boire est l’un des principaux conseils de toute femme allaitante, c’est d’autant plus vrai quand on souhaite bien dormir.

Un régime équilibré est indispensable pour profiter d’un sommeil réparateur.

Un bon petit-déjeuner complet mais aussi tous les repas, sans les sauter, sont des constantes d’une vie saine.

Limiter les excitants

Le café ou le thé ne sont pas à proscrire, mais leur consommation devrait être modérée.

L’une de ses boissons vectrices d’énergie, prises le matin au réveil sont suffisantes.

Leur excès pourrait en effet perturber ton corps et entraîner une difficulté à s’endormir.

Dormir quand bébé dort

Toutes les occasions sont bonnes pour grappiller quelques minutes de sommeil. 

Plus tu les saisiras, moins tu seras impactée par la fatigue. 

Au moment de la sieste de bébé, repose-toi aussi, même si tu ne t’endors pas. En plus, avec les endorphines de l’allaitement, tu devrais avoir moins de difficultés pour fermer les yeux !

Prendre des moments pour soi

Le repos n’est pas qu’une affaire de nuits pleines.

C’est pourquoi il est important de conserver des instants de relaxation bien à toi.

Par exemple, si tu le peux, fais-toi masser, lis, écoute de la musique zen, ou laisse papa gérer bébé pendant que tu fais une vraie sieste, dès que l’occasion se présente.

Fuir le concept de la mère parfaite

Je vais peut-être te décevoir mais oui, la mère parfaite est un mythe !

Essaie de ne pas culpabiliser dès que tu as l’impression d’avoir raté quelque chose.

Tu ne peux pas être disponible 100% du temps, ni rester calme en toutes circonstances, ou encore avoir les bonnes réponses à chacune des situations que tu peux rencontrer sans être passée par une première expérience.

Garder la positive attitude

Ne te dis pas « je n’ai pas réussi à lui dire non » mais plutôt « la prochaine fois, je ferai mieux ».

Passe de « je n’arrive jamais à rester calme » à « j’accepte d’avoir des limites, comme toute autre mère sur cette planète ».

Oublie les mamans qui semblent irréprochables et que tu croises tous les jours (amies, belles-soeurs, collègues…). Car elles ne le sont pas.

S'entourer de personnes encourageantes

Rassure-toi, tu n’es pas isolée.

Beaucoup de mamans vivent ce que tu traverses.

Chacune a ses petites astuces, ses idées. D’ailleurs, toi aussi, je t’invite à partager en commentaire ce que tu fais pour préserver ton sommeil au maximum.

Et pour ne pas rester seule dans ces moments-là, n’oublie pas de rejoindre la communauté des milky moms sur le groupe facebook.

En t’inscrivant à la newsletter, tu recevras aussi tous les bons plans et anecdotes du quotidien qui t’aideront à garder ton sang-froid et à améliorer ton quotidien de mam’allaitante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *