fbpx

Développer la motricité du nouveau-né

Ton bébé vient de naître ? Youpi ! C’est une grande étape dans ta vie de maman et dans la sienne, puisqu’il va enfin découvrir le monde après neuf mois à nager dans ton ventre.

On entend souvent parler de la motricité des bébés plus grands, pour lesquels il y a beaucoup de choses à explorer. Concernant les nouveaux-nés, le sujet est plus timidement abordé.

C’est pourquoi j’ai décidé de mettre en lumière quelques pistes de jeu à reproduire pour accompagner les nourrissons dans leurs premières aventures autour de la vie.

Des jeux de regard avec bébé

Quand la prunelle de tes yeux a vu le jour, un échange de regards s’est rapidement installé entre vous.

C’est aussi avec ce contact que se nouent les débuts de votre relation, embarquant avec lui un amour si fort qu’il est indéchiffrable. 

Si tu as sans doute entendu dire qu’un nouveau-né voit la vie en noir et blanc, en réalité, c’est plutôt dans les tons gris. Il perçoit les mouvements, les couleurs aussi, mais il n’est pas encore apte à les différencier. Par contre, il est capable de voir un visage très proche, et bien sûr, il distingue celui de ses parents.

Je me souviens avoir posé la question au pédiatre de la maternité dans laquelle j’ai accouché.

Bizarrement, je ne m’étais pas interrogée avant sur le sujet. Alors, il m’a répondu que ma fille savait très bien que j’étais sa maman. Et qu’elle me voyait. Peu importait comment. Elle me voyait.

Je ne vais pas me lancer dans un monologue d’amour à son sujet, sinon cette page ne finirait plus… Mais en fait, il est important que tu cernes bien la manière dont ton bébé appréhende les formes, les nuances, pour que tu saisisses l’intérêt de lui proposer des jeux de regard.

Grâce à cela, tu vas stimuler sa tonicité visuelle et favoriser la relation entre vous. 

Par exemple, en lui parlant, tu peux te rapprocher de son visage en le regardant et commencer à bouger tes pupilles à droite et à gauche en lui demandant de te suivre. 

Même s’il ne reproduit pas cette action, cela l’éveille. Et en plus, cet exercice est excellent pour la gymnastique de tes propres yeux !

Fais-le regarder des mobiles musicaux ou non, des images d’animaux, d’objets très contrastés, au travers de livres ou d’images imprimées sur internet.

Faire écouter de la musique à bébé

C’est connu : la musique adoucit les mœurs ! 

D’abord, c’est génial pour toi, car tu pourras t’apaiser en écoutant de la musique qui te plaît et en la faisant découvrir à ton tout-petit. 

Tu peux choisir aussi de la musique classique, même si ce n’est pas ton secteur de prédilection. Mais attention, je ne te garantis pas que ton bébé deviendra un futur Wagner ou Brahms ! Par contre, des recherches le prouvent, les bébés adorent ce style de musique. Surtout Mozart, visiblement !

Une chanson a même été créée sur la base d’études psychologiques sur un échantillon de 2500 bébés, pour les rendre heureux. Il s’agit de « The Happy Song« , que tu peux écouter ici :

Si rien n’est véritablement officiel, tu peux toujours tenter…

Après, n’hésite pas à varier les plaisirs. Chaque enfant est différent et pourra apprécier une musique plus qu’une autre. Par exemple, j’ai personnellement remarqué que ma fille est fan de reggae !

Diversifier les sons à faire écouter à bébé

Au-delà des douces notes que diffuse la musique, tu peux proposer à l’écoute d’autres sonorités.

Les bébés aiment entendre d’autres bébés éclater de rire, ou alors les bruits d’animaux. En fait, tu peux lui souffler quelques onomatopées à l’oreille, sur un ton ambiancé. Cela devrait lui plaire et vers ses un mois, lui dégainer un sourire.

Secouer d’autres objets animés autour de lui est aussi intriguant.

Tu peux agiter un hochet devant lui, ou frapper dans tes mains au rythme d’une comptine que tu chantonnerais en même temps, bruisser différents papiers (sulfurisé, carton, aluminium). Bref, tous ces petits bruits du quotidien qu’il apprend peu à peu à découvrir, dans le contexte d’un jeu.

Jouer avec les matières

Si bébé est encore petit et qu’il ne peut pas tenir d’objet au creux de ses mains, il peut tout de même ressentir le contact des matières.

Ainsi, lui présenter plusieurs textures de tissus en lui faisant glisser sur les bras, le ventre, la plante des pieds, va lui montrer un univers varié de sensations.

Pour pimenter tout cela, tu peux associer par la parole les matières à d’autres éléments.

Par exemple, si tu caresses ses joues avec un tissu polaire, pendant que tu lui passes, tu ajoutes : « Doux comme… les plumes d’un oiseau ! » sans oublier d’accentuer ton intonation

Chez ma fille, c’était l’emballement à tous les coups !

Puis, quand ton bébé grandira un peu, tu pourras commencer à lui présenter des jouets mous, faciles à attraper et qui ne pourraient pas le blesser s’il les lâchait au-dessus de sa tête.

N’oublie pas de t’enthousiasmer et le féliciter souvent. L’engouement de maman, c’est communicatif et entraînant !

Si tu souhaites recevoir d’autres conseils autour de la maternité, et plus particulièrement de l’allaitement maternel, je t’invite à t’inscrire à la newsletter. En plus, tu profiteras d’offres exclusives sur la boutique et tu recevras des anecdotes rigolotes sans être envahie par les e-mails.

J’ai hâte de lire ton commentaire au bas de l’article pour partager tes jeux inventés autour de bébé avec les membres de la famille Cocon de lait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *